Lo Siento, studio barcelonais

Lo Siento, studio de design à Barcelone

Au cours d’un récent voyage à Barcelone, qui est au passage une ville très inspirante pour un designer, j’étais un soir à la recherche d’un petit restaurant pour y manger des tapas bien typiques (une ville aussi bien inspirante pour sa gastronomie, mais c’est une autre histoire). Au hasard des petites rues piétonnes de la vieille ville, je tombe sur le restaurant Bar Brutal, dont le nom et l’identité visuelle m’ont interpellé. Finalement mon choix s’est porté sur un autre restaurant, mais de retour en France j’ai fait quelques recherches afin de trouver le créateur de cette identité et j’ai découvert Lo Siento, un studio de design graphique qui a plus d’un tour dans son sac et surtout une personnalité bien marquée.

Lire la suite...

Le Conte de la Princesse Kaguya, d'Isao Takahata

Le conte de la princesse Kaguya - Isao Takahata

Je suis récemment allé voir le Conte de la Princesse Kaguya, dernier film du studio Ghibli, réalisé par Isao Takahata. En tant que grand amateur de films d’animation et de Ghibli, c’est toujours une joie de pouvoir voir une de leurs productions au cinéma. Basée sur un ancien conte japonais, l’histoire est assez philosophique et peut-être comprise et vue par tous les âges, dans la lignée de nombreux films du studio. On retrouve d’ailleurs une certaine mélancolie présente dans le dernier Miyazaki, Le Vent se lève, lui aussi sorti récemment.



Mais plus que l’histoire c’est surtout le graphisme et l’animation que j’ai particulièrement retenu. Mélange d’aquarelle et de fusain, le visuel du film se démarque très nettement des autres productions Ghibli, bien qu’on retrouve une filiation avec Mes Voisins les Yamada (en beaucoup plus fin). Le crayonné est très vivant et en cela reste assez instinctif et proche du storyboard, apportant beaucoup de dynamisme et de vivacité au film, contrebalancée par la couleur à l’aquarelle et une palette très étudiée en fonction des scènes. L’animation est très bien sentie, notamment sur la première partie du film où l’on voit le personnage principal grandir à la montagne. Les scènes de nature, les oiseaux, insectes et arbres sont simplement magnifiques. Et comme toujours chez Ghibli, les enfants sont plein d’énergie et leur animation est à mon sens incomparable.

Un film aux choix graphiques et scénaristiques assez audacieux, où l’animation trouve tout son sens !

L'univers sous-marin de Courtney Mattison

art ocean et ceramique par Courtney Mattison

A la fois artiste et activiste, l’artiste Courtney Mattison rend visible la beauté et la diversité des océans et plus précisément des fonds marins. Qu’elles soient décoratives ou purement artistiques, ses créations de céramique sont riches en détails et textures et sont directement inspirées de la vie aquatique. A travers son travail, elle cherche à sensibiliser le public et les politiques à la beauté et la fragilité des écosystèmes sous-marins. Sa démarche mélange la science et les arts avec beaucoup de subtilité, Courtney Mattison étant d’ailleurs à la fois diplômée d’art et de biologie marine.

Lire la suite...

Génériques et courts métrages de Guillaume Fizet

Motion design par Guillaume Fizet

Guillaume Fizet est un réalisateur et motion designer français. Il a travaillé pour le cinéma et la télévision pour de nombreux génériques, notamment pour Supercondriaque de Dany Boon, mais est aussi réalisateur de plusieurs courts métrages. Son travail est un intéressant mélange de techniques et de styles graphiques.

Lire la suite...

Les étranges masques en tricot de Tracy Widdess

Masques en tricot de l'artiste Tracy Widdess

Depuis quelques années la pratique du tricot redevient à la mode et investit la création contemporaine (au même titre que d’autre techniques textiles). Bien loin des écharpes et bonnets de laine, les artistes utilisent aujourd’hui le tricot pour réaliser des œuvres à part entière, en s’écartant totalement d’une quelconque utilité pratique.
Tracy Widdess, une artiste basée à Vancouver au Canada, explore le tricot avec une approche très personnelle à travers une série de masques. Inspirés par la science fiction et les films d’horreur, les créatures non identifiées sont réalisées avec une grande précision et un souci du détail qui les rendraient presque crédibles. Avec un peu d’imagination, leur présentation pourrait d’ailleurs rappeler de vieilles photos d’ethnologie.

Lire la suite...

L'identité visuelle de Stromae par Bold

Charte graphique de Stromae par l'agence Bold

Qui (en France du moins) ne connaît pas encore Stromae ? Cet artiste rencontre un très grand succès depuis quelques années maintenant, et tout le monde a en tête son look assez particulier. Et ce n’est sans doute pas un hasard si le chanteur a décidé de lancer sa ligne de vêtements, directement inspirée de son identité visuelle. Car son identité visuelle, et en particulier sa charte graphique, est à mon sens vraiment très réussie - et pourtant je ne suis pas un grand fan de son identité musicale ! L’artiste a demandé à l’agence belge Bold de concevoir son univers visuel, et de leurs réflexions est né un système graphique isométrique, inspiré des figures impossibles d’Escher, mais aussi des tissus africains. Chaque morceau a son propre motif basé sur une grille commune. On note aussi la création typographique originale, sorte de remix isométrique et impossible de la Century Gothic. Petite cerise sur le gâteau, Stromae cite directement l’agence de design dans ses interviews, chose assez rare pour être soulignée et saluée !

Lire la suite...

- page 1 de 53